Menu

Reconsidérer les pratiques de leadership au-delà des modes, du battage médiatique et des mots à la mode : des idées pratiques vieilles de 15.000 ans issues du monde de la musique...

Interview de notre partenaire académique Yves Henry, l'un des meilleurs musiciens et compositeurs classiques au monde.

Bien au-delà des analogies triviales entre les orchestres et les entreprises, il y a quelque chose à apprendre des musiciens de haut niveau qui ont été confrontés aux mêmes défis que vous, chefs d'entreprise.

Yves Henry, l'un des plus grands musiciens et compositeurs classiques du monde et Learning Partner du CEDEP, révèle quelques leçons précieuses - transmises oralement depuis l'aube de l'humanité - que les musiciens peuvent partager sur la façon de diriger soi-même et les organisations.

Le lien entre la musique et, disons, le pouvoir, semble être une très vieille histoire, aussi vieille que l'humanité... Pendant des millénaires, les musiciens ont tranquillement maîtrisé l'art de l'harmonie organisationnelle et l'ont transmis oralement, d'une génération à l'autre. Plus nous explorons le monde des musiciens, plus nous pouvons en apprendre sur le leadership. Les leçons sont, en fait, si profondes qu'elles peuvent modifier et élever de façon permanente nos mindsets en matière de management.

"La musique est une forme d'art magnifique, mais il est rare que des dirigeants extérieurs au monde de la musique aient un aperçu des défis de leadership que les musiciens ont relevés pendant des siècles. Ces deux sphères se rencontrent rarement, et pourtant la musique peut nous inspirer tant de choses sur le leadership réussi et sur ce qu'il faut pour être un leader exceptionnel", explique Yves Henry, l'un des meilleurs musiciens et compositeurs classiques au monde, et un précieux partenaire académique du CEDEP.

Quelles sont donc ces précieuses leçons ? Selon Yves Henry, les musiciens peuvent inspirer les dirigeants non seulement sur la manière de créer une harmonie organisationnelle et de susciter l'adhésion, mais aussi sur le fait d’être visionnaire, innovant et résilient.

L'harmonie organisationnelle et la création de l'adhésion alignent le groupe

Lorsque des musiciens jouent ensemble, chacun sait pourquoi il est là et quel est son rôle. "Lorsque vous jouez avec un groupe de musiciens ou qu'un chef d'orchestre dirige l'orchestre, les musiciens connaissent et comprennent leur rôle dans l'ensemble pour que la pièce musicale sonne comme elle est prévue", explique Henry.  

"Nous discutons rarement de ce que nous jouons. La musique est si claire et si bien comprise que nous pouvons tous suivre. Par exemple, un excellent chef d'orchestre n'a pas besoin d'expliquer quoi que ce soit aux musiciens car il sait ce qu'il veut entendre. Et les musiciens le comprennent très vite car ils peuvent écouter la musique de mieux en mieux."

"Un excellent chef d'orchestre, c'est quand ce que vous jouez en tant que groupe est si clair et harmonieux que les autres veulent instinctivement suivre", ajoute Henry.

Créer de l'émotion et du sens pour se connecter aux autres et les inspirer

Un leadership ou une musicalité exemplaire consiste à inspirer les autres et à établir un lien avec eux. Il ne s'agit pas d'être le meilleur sur le plan technique : il s'agit d'être le meilleur sur le plan des émotions et du sens.

Dans le monde des affaires, nous voyons souvent des personnes occupant des postes de direction qui sont techniquement accomplies dans ce qu'elles font, mais qui ne peuvent pas inspirer ou diriger les autres. Alors comment y parvenir ? 

"J'enseigne depuis très longtemps. Beaucoup de mes jeunes étudiants sont très bons techniquement, mais le public n'est pas aussi ému ou émotionnel qu'il pourrait l'être. Ces élèves ne transmettent pas le sens de la musique. La musique est un langage, et si le langage n'est pas clair, le public ne comprendra pas. La musique passe au-dessus de leur tête et ne va pas jusqu'à leur cœur."

"Je dois leur donner les clés pour relier tous ces éléments. Ce qui est fascinant, c'est qu'ils n'ont pas besoin de pratiquer davantage ; ils doivent comprendre comment relier toutes les sciences qu'ils connaissent déjà - comment jouer d'un instrument et analyser, puis ressentir la musique. Certains élèves saisissent cela en quelques secondes seulement, et l'amélioration est immédiate. La principale leçon à retenir est que l'important n'est pas de savoir si vous jouez bien. Il s'agit de savoir si votre public comprend ou non la musique."

"Si le message musical est vrai et fort, le public n'entendra pas les erreurs. Mais si la musique est seulement techniquement parfaite, sans connexion émotionnelle, alors le public entendra les erreurs."

Cette leçon est très pertinente pour le monde des affaires. Être un leader performant ne se résume pas aux indicateurs clés de performance, aux rapports et aux résultats attendus. Il s'agit aussi de choses non tangibles qui créent une émotion, qui créent un lien avec les autres et qui les inspirent.

Donner un sens et un objectif pour améliorer les performances de votre équipe

Comprendre l'importance de la vision a également un impact significatif sur les performances. De nombreux chefs d'orchestre utilisent un concept ou une idée pour modifier l'émotion et le son d'une composition. 

"Le monde de la musique regorge d'exemples de chefs d'orchestre qui donnent une direction aux orchestres, non pas en expliquant mais en créant une vision de la manière dont ils veulent que la musique sonne. Un exemple célèbre est celui de Carlos Kleiber, l'un des plus grands chefs d'orchestre du monde, qui répétait un morceau composé par Richard Strauss, un compositeur plein d'émotions romantiques. Dans les vieilles images des années 1950, vous pouvez voir que les musiciens sont tous sérieux et consciencieux. Ils jouent ce qui est écrit, mais ils ne comprennent pas la musique, et Kleiber a du mal à obtenir l'émotion désirée. 

Il arrête la répétition et fait appel à leur imagination en leur disant d'imaginer qu'ils jouent pour quelqu'un à qui ils veulent plaire. Puis les musiciens se remettent à jouer, et ils jouent de manière complètement différente. C'est le pouvoir de la vision. Rien ne change au sein de l'organisation ou du travail, mais le point de vue change."

La leçon ici est que vous pouvez changer les performances de vos équipes en leur donnant une vision alternative ou en changeant leur point de vue. Lorsque les leaders ont une vision claire et communiquent avec un sens et un objectif, cela ouvre et change l'état d'esprit de leur équipe, ils se sentent plus connectés à l'objectif final, ce qui améliore les performances.  

L'innovation est la clé d'un grand leader  

Selon Henry, les musiciens ont également adopté l'innovation depuis des siècles - un élément fondamental du monde de la musique. Lorsqu'il y a tant de musiciens classiques techniquement brillants qui peuvent tous jouer à partir de partitions identiques, il est essentiel de se démarquer. C'est là qu'une combinaison d'innovation, d'interprétation et de vision est si importante.

"Tout musicien peut jouer un morceau de musique technique, mais il doit innover pour se démarquer. Les musiciens travaillent dans le cadre des contraintes de la musique et développent les compétences techniques nécessaires, mais ils innovent, interprètent et créent du sens", explique M. Henry. 

Il est parfois difficile pour les dirigeants du monde des affaires de trouver un espace d'innovation ou de créativité dans leur rôle ou leur organisation, mais la création d'un espace d'innovation les aiderait à être de grands dirigeants.

La préparation, la résilience et le dépassement de l'échec comme étape nécessaire

Les musiciens peuvent aussi apprendre aux dirigeants beaucoup de choses sur la résilience et le dépassement de l'échec. Henry joue du piano toute la journée, tous les jours, depuis l'âge de quatre ans, avec tant de succès et d'échecs en cours de route, qui l'ont finalement mené au sommet de sa carrière.

"Pour être un grand musicien, il faut une certaine dose de talent, mais ensuite, la préparation et beaucoup de travail sont essentiels. C'est une leçon essentielle et l'une des plus difficiles à expliquer aux jeunes, car ils veulent tout de suite être incroyables. Mais cela prend beaucoup de temps, et il faut être autodiscipliné et résistant", dit-il.

"Les bons leaders ont besoin d'échouer pour réussir, et c'est le seul moyen de développer la résilience".

Avoir une image mentale claire de ce que l'on veut atteindre pour réussir et balayer le stress

Sans aucun doute, réussir un spectacle solo devant des milliers de personnes est aussi une énorme leçon de gestion du stress. La capacité d'Henry à gérer ce stress est une source d'inspiration. Alors comment fait-il pour rester calme? Il s'agit d'envisager ce que vous allez jouer avant de le jouer et de gagner en confiance de cette manière. En musique, une grande partie de la préparation consiste à se préparer intellectuellement. Cette simple conviction d'avoir une image mentale claire de ce que l'on veut atteindre n'est pas courante dans les sciences du management, mais c'est ce qui fait les leaders visionnaires et les musiciens à succès. 

"Quand j'étais jeune, j'ai pris des leçons avec Aldo Ciccolini, le plus incroyable des professeurs. Un jour, je suis arrivé pour ma leçon, et il était en retard. J'ai discuté avec un peintre qui avait travaillé chez lui toute la semaine et je lui ai dit : "Tu as de la chance de pouvoir écouter ce pianiste extraordinaire tous les jours pendant que tu travailles". Et il m'a répondu: "Non, je ne l'ai pas entendu jouer une seule fois !".

"Alors, j'ai demandé à mon professeur : "Maître, comment faites-vous pour être si accompli et pourtant vous ne jouez pas tous les jours ?". Et il m'a enseigné l'une des leçons les plus importantes de ma carrière. Il m'a dit : "D'abord, quand j'apprends la musique, je l'apprends dans ma tête pour pouvoir entendre la version parfaite. J'utilise mon imagination et j'emmène la musique aussi loin que possible. Et quand la musique est évidente dans ma tête, alors seulement je commence à pratiquer."

"Je comprends cela si clairement maintenant parce que lorsque vous pratiquez, vous ne pratiquez que ce que vous connaissez déjà. Vous savez quel sera le résultat. Mais le problème, c'est que vos mains et vos bras ont de la mémoire - et si vous pratiquez de la mauvaise façon, il est plus difficile ensuite de jouer de la bonne façon. Ce jour-là, quand mon professeur était en retard, j'ai beaucoup appris."

De la même manière que les musiciens visualisent la musique, les leaders du monde des affaires doivent être capables de se préparer intellectuellement à résoudre des défis commerciaux. Cela implique de savoir où ils vont, d'être responsabilisés et de partager avec les autres pour les responsabiliser également.

L'importance de l'humilité dans le leadership

Les leaders musicaux sont également réputés pour aider les autres à s'améliorer dans leur domaine, pour faire bonne figure et pour faire preuve d'humilité. Henry a eu le privilège de jouer avec Yehudi Menuhin, et il explique que non seulement c'était un grand violoniste, mais aussi un leader incroyable et inspirant.

"Yehudi Menuhin était une personne formidable. La seule fois où j'ai joué avec lui a été une expérience exceptionnelle car c'était en prison. Il avait créé une fondation pour les jeunes musiciens, amenant la musique dans les prisons et d'autres endroits comme les hôpitaux. Nous jouions dans un quintette de musique de chambre, et nous avions répété auparavant, mais sans maestro Menuhin." 

"Il était en retard, et quand il est arrivé, il a pris son Stradivarius et m'a demandé un la pour accorder son violon. Il m'a ensuite demandé discrètement : 'Quel est ton tempo ?'. Ce qui voulait dire : donne-moi ton tempo, et je te suivrai. Comme il venait d'arriver, il savait qu'il était plus facile pour lui de nous suivre que pour quatre personnes de le suivre." 

"C'était une personne formidable, et ce fut une grande expérience pour moi. C'était une expérience d'humilité et de réalisme, et bien sûr, nous avons tous très, très bien joué avec lui."

L'étape ultime et gratifiante pour un leader, transférer ses connaissances et devenir coach.

Dans le monde de la musique, les leaders transfèrent volontiers leurs connaissances - une pratique qui a cours depuis des siècles. Dans le monde des affaires, cette pratique est désormais désignée par l'expression "leaders en tant que coachs". Cette terminologie n'est pas nécessaire en musique, car le transfert de connaissances douces, émotionnelles et techniques se fait instinctivement. En résumé, les plus excellents musiciens du monde sont aussi de parfaits coachs. 

"Lorsque je joue avec d'autres personnes, il y a souvent différents niveaux d'expérience. Nous suivons instinctivement les meilleurs joueurs et guidons les plus jeunes, moins expérimentés, en leur transmettant notre expérience et nos connaissances. En bref, c'est une question de travail d'équipe réussi. Les musiciens qui jouent un rôle de leader ne considèrent pas les autres musiciens comme une menace pour leur position. Nous travaillons en harmonie. Nous nous renforçons mutuellement. C'est ce qui fait le succès d'une organisation", déclare Henry. 

Les musiciens transmettent leur savoir depuis des milliers d'années et savent comment le faire, ce que les dirigeants commencent à faire. Une raison de plus d'écouter ce que les musiciens peuvent partager sur le leadership personnel et organisationnel.

A travers les expériences et les histoires partagées par l'un des plus grands musiciens et compositeurs classiques du monde, Yves Henry, nous réalisons, qu’en tant que leaders, il y a tant à apprendre avec les musiciens.

Au CEDEP, nous vous offrons le privilège de recevoir ces précieuses connaissances et perspectives.

Voulez-vous être privilégié ?

Rejoignez-nous dans l'expérience Leading Fortissimo , un parcours interactif unique de développement du leadership.

Ce programme est conçu et co-dirigé par nos partenaires académiques Yves Henry et Christophe Gillet. Christophe est l'ancien responsable de l'innovation chez Sony Business Europe. Il conçoit et dirige de nombreux programmes très originaux et peu orthodoxes au CEDEP.

Leading Fortissimo experience

Au CEDEP, nous avons le privilège de travailler avec Yves Henry en tant que partenaire d'apprentissage et codirecteur de Leading Fortissimo, l'une de nos expériences de cours les plus engageantes et les plus innovantes, où nous explorons ce que la musique classique peut nous apprendre sur la véritable signification du leadership.

Co-dirigé et co-conçu avec Christophe Gillet, Learning Partner du CEDEP et ancien responsable de l'innovation chez Sony Business Europe, Leading Fortissimo emmène les participants dans un voyage de leadership autour d'un piano à queue. Henry illustre ses idées de leadership par des moments de musique en direct, et Gillet applique ces idées à des outils et concepts de leadership pratiques.

"Leading Fortissimo n'est pas un cours de maître ordinaire avec un programme fixe. Cette expérience intellectuelle éclairante offre une occasion rare de poser des questions à un maître pianiste, en établissant des parallèles entre le monde incroyable de la musique classique et le leadership dans le monde des affaires moderne d'aujourd'hui", explique Gillet.

"Il y a tant de choses que nous pouvons apprendre de nos maîtres musiciens, et c'est un privilège d'être impliqué et de faciliter ce transfert de connaissances et de perspectives précieuses."

Cliquez ici pour en savoir plus sur notre programme Leading Fortissimo

Partager sur !trpst#/trp-gettext>
LinkedIn
Partager sur !trpst#/trp-gettext>
Facebook
S’abonner
Notifier de
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments